Le Dictionnaire du NEF

par Marie Lebert, en l'an 2007

Présentation

Ce dictionnaire de l’internet et des technologies numériques est destiné aux professionnels de l'information (texte, image et son) et à tous ceux que le sujet intéresse. Il concerne particulièrement le monde du livre, tout en accordant une large place aux autres médias et aux langues. Issu du travail de recherche mené pour Le Livre 010101 (1993-2003), il comprend environ 700 entrées (termes, sigles et noms propres) régulièrement actualisées depuis mars 2003.

L’internet et les technologies numériques ont profondément modifié le monde dans lequel nous vivons, dans notre vie professionnelle, dans nos études et dans nos loisirs. On entend parler de livre numérique, de presse en ligne, de format numérique braille et audio, de traduction automatique, de téléchargement, d'appareil de lecture, de musique en ligne, de webradio, de télévision numérique, etc. Quelques exemples parmi tant d'autres.

Ce dictionnaire tente de faire le tour de la question, le but étant moins la quantité des informations que leur qualité. On s’est efforcé de donner des définitions claires, en évitant si possible le jargon informatique réservé aux initiés, ce qui n'est pas toujours facile. Tout en restant modeste, parce que tenter de concilier analyse et synthèse est loin d'être évident. Et coller à l'actualité tout en gardant le recul nécessaire est souvent une gageure.

Ce dictionnaire se veut francophone, sans souci de frontières, puisque la Francophonie comprend à ce jour 68 pays répartis sur cinq continents. On privilégie les informations concernant l’ensemble de la Francophonie, plutôt que celles provenant d’un pays donné. Tout en accordant une large place à la communauté anglophone, pour des raisons évidentes, puisque l’internet a débuté en Amérique du Nord avant de s’étendre au monde entier. On n’oublie pas non plus le grand pôle technologique qu’est l’Asie. Nombreuses sont les informations concernant l'ensemble de la planète, l'internet n'ayant pas de frontières.

L’auteure

Marie Lebert est chercheuse, journaliste et traductrice. Elle s'intéresse de près aux changements apportés par l'internet et les technologies numériques dans le monde du livre, des autres médias et des langues. Elle milite aussi pour la diffusion libre du savoir, autant que faire se peut, et pour la création de nouvelles structures éditoriales s’affranchissant des modèles traditionnels et exploitant au mieux le potentiel de l'internet.

L’éditeur

Le Dictionnaire du NEF est publié en ligne sur le Net des études françaises (NEF), créé en mai 2000 par Russon Wooldridge, professeur au département d’études françaises de l’Université de Toronto (Canada). Le NEF se veut d’une part "un filet trouvé qui ne capte que des morceaux choisis du monde des études françaises, tout en tissant des liens entre eux", d’autre part un réseau dont les "auteurs sont des personnes oeuvrant dans le champ des études françaises et partageant librement leur savoir et leurs produits avec autrui", deux belles définitions qui s’appliquent aussi à ce dictionnaire. Le Net des études françaises et le Dictionnaire du NEF sont référencés dans les Signets de la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Remerciements

Merci à Marc Autret (cité dans la notice "Opera"), Jean-Paul (cité dans la notice "Flash"), Anne-Bénédicte Joly (citée dans les notices "dictionnaire", "écriture", "lecture", "roman"), Alain Patez (cité dans les notices "Bookeen" et "Cybook") et Nicolas Pewny (cité dans les notices "Mac OS", "MAC OS X", "NeXT").


Ce qu’ils disent du Dictionnaire du NEF

Russon Wooldridge, fondateur du NEF, professeur émérite, University of Toronto: "Le Dictionnaire du NEF traite de différents aspects d’internet et des technologies numériques en général: il vise un public de professionnels des médias et d’universitaires. Les contributions de Mme Lebert au NEF sont d’une grande importance et elles ont attiré l’attention de beaucoup de commentateurs sérieux. La bibliothèque la plus prestigieuse du monde francophone, la Bibliothèque nationale de France, signale parmi ses signets de ressources en ligne accordés avec parcimonie le Net des études françaises et en particulier le Dictionnaire du NEF." (24 janvier 2005)

Jean-Paul, webmestre du site hypermédia cotres.net: "Les constantes des recherches de Marie Lebert sont: (a) l’attention extrême qu’elle porte au problème du multilinguisme sur le net, et donc de la traduction; elle est à l’origine de mon propre intérêt pour le sujet; (b) la régularité avec laquelle elle présente les outils permettant l’accès des mal-voyants à l’internet; (c) la volonté affirmée de mettre à la disposition de tous (le plus souvent gratuitement) les outils de compréhension des nouvelles technologies de l’information (cf. Le Dictionnaire du NEF). Dans le Dictionnaire du NEF se manifestent une nouvelle fois les lignes de force qui ont toujours guidé Marie dans cette période excitante: fournir à tous, librement, d’un simple clic, une vue synthétique, une table d’orientation, une longue-vue qui permette de ne pas se sentir perdu dans le domaine gigantesque qui nous occupe, et nous donner ainsi accès à une cartographie la plus vaste mais aussi la plus claire possible." (8 février 2005)

Marie-Joseph Pierre, directeur d’études à l'Ecole pratique des hautes études (EPHE), Paris-Sorbonne: "Etant moi-même depuis longtemps une sérieuse habituée des nouvelles technologies, ainsi qu’universitaire, je viens de découvrir le remarquable Dictionnaire du NEF de Marie Lebert, qui vient tout juste d’être sélectionné parmi les premiers signets de la Bibliothèque nationale de France. Les 700 entrées permettent aux utilisateurs, même chevronnés, de mieux suivre les évolutions constantes des techniques et des arcanes de l’informatique. C’est un outil hors pair, écrit dans une langue très claire, juste et sans forfanterie, qui n’a pas son équivalent dans le monde, à ma connaissance. Il serait très souhaitable qu’il soit traduit au moins en anglais. Je l’ai signalé à mes étudiants, parfois perdus dans le dédale des sigles et des logiciels." (4 mars 2005)

Peter Raggett, chef du Centre de documentation et d’information de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques): "J’ai vu le Dictionnaire de l’internet et des nouvelles technologies rédigé par Mme Lebert pour Le Net des études françaises. Cet ouvrage est très utile pour les professionnels francophones qui travaillent dans les domaines de l’information et des médias. Il détaille les termes et les acronymes pertinents dans ce domaine. Il démontre un grand professionnalisme et une très bonne maîtrise du sujet. Il contient des hyperliens vers de nombreuses autres sources d’information présentes sur le web." (12 avril 2005)

Henri Slettenhaar, directeur exécutif de la Silicon Valley Association (SVA), Suisse: "Je connais Marie Lebert depuis dix ans, durant lesquels elle a été membre de la Silicon Valley Association. Notre association organise principalement des voyages d'étude dans les grands pôles de concentration des nouvelles technologies, comme la Silicon Valley. L'avis de Mme Lebert nous a été très utile, en particulier pour les développements originaux dans les technologies de l'information. Elle a participé à plusieurs voyages d'étude. J'ai été impressionné par ses connaissances techniques sur un grand nombre de sujets et par ses talents d'écrivain. J'ai une grande estime pour ses qualifications universitaires et pour son expérience, notamment dans les domaines du multilinguisme, de l'internet et des médias numériques." (30 avril 2005)

Anne-Bénédicte Joly, écrivain et éditeur: "Entre 'diction' et 'dictionnairique' se trouve, bien calé, un mot qui m’a longtemps fascinée et qui continue, encore aujourd’hui, à m’envoûter: dictionnaire. (...) C’est vous dire tout l’attachement et l’enthousiasme qui ont été les miens lorsque Marie m’a parlé de sa démarche et de son objectif. Je l’ai assurée de tout mon appui, lui ai offert mon indéfectible soutien et lui ai apporté ma (bien modeste) contribution (à savoir la rédaction des notices 'dictionnaire', 'écriture', 'lecture' et 'roman', ndlr). Que vive ce dictionnaire, qu’il s’enrichisse, qu’il devienne le référentiel du Net et qu’il permette à des internautes de bien belles et enrichissantes découvertes. La diffusion et la mémoire des cultures ont, depuis toujours, été relayées par des passeurs d’idées. Marie Lebert appartient à cette catégorie privilégiée de témoins culturels." (27 mai 2005)


What they say about the Dictionnaire du NEF

Russon Wooldridge, founder of the NEF, professor emeritus, University of Toronto: "The Dictionnaire du NEF deals with various aspects of the internet and digital technologies in general, and is destined for a public of media professionals and academics. Ms. Lebert’s contributions to the NEF are of great importance, and have gathered much critical attention. The most prestigious library in the francophone world, the Bibliothèque nationale de France, makes note, in its parsimoniously granted bookmarks (Signets) of online resources, of the Net des études françaises and in particular the Dictionnaire du NEF." (24 January 2005)

Peter Raggett, head of the Centre for Documentation and Information of OECD (Organisation for Economic Co-operation and Development): "I have seen the dictionary of terms on the internet and new technology that Ms. Lebert produced for the Net des études françaises. This work is very useful for any francophone information and media workers as it explains terms and acronyms which appear in their fields. It is professionally produced, informative and contains hyperlinks to a number of other relevant internet sites." (4 February 2005)

Jean-Paul, webmaster of the hypermedia website cotres.net: "The constant features of Marie Lebert's research are: (a) the close attention she pays to the problem of multilingualism on the internet, and the associated one of translation; from her stems my own interest in the subject; (b) the regularity with which she presents internet tools for visually handicapped users; (c) her firm resolve to make available to all various means of understanding the new technologies of information and communication (cf. Dictionnaire du NEF). In the Dictionnaire du NEF can be seen once again the principles that have always guided Marie in this exciting period: freely available to all, with a single click, are an overall view, indicating points of interest, and a zoom in to make sure we don't get lost in this vast territory, giving us access to a comprehensive and clear atlas." (8 February 2005)

Marie-Joseph Pierre, director at the Ecole pratique des hautes études (EPHE), Paris-Sorbonne: "A longtime frequent user of new technologies and an academic, I have just discovered Marie Lebert's remarkable Dictionnaire du NEF, which has recently been selected as one of the Bibliothèque nationale de France's first bookmarks. Its 700 entries give users, new and experienced alike, a clear picture of the constant changes in the technically difficult area of computers and online computing. It is, as far as I am aware, a tool without equal, written in a clear language, uncluttered and to the point. It would be good for it to be translated, at least into English. I have recommended it to my students, often lost in the maze of acronyms and software." (4 March 2005)

Henri Slettenhaar, executive director of the Silicon Valley Association (SVA), Switzerland: "I have known Marie Lebert since ten years, during which she has been a member of the Silicon Valley Association. Our association primarily organizes study tours to areas of high tech concentration such as Silicon Valley. Ms. Lebert has been an extremely valuable source of advice, in particular in novel developments in information technology. She has participated in several study tours. I am impressed by Ms. Lebert’s technical knowledge of a broad range of subjects, and her skills as a writer. I have the highest esteem for her academic qualifications and experience, in particular in multilingualism, internet and digital media applications." (30 April 2005)


Page d'accueil du Dictionnaire

Page d'accueil du NEF


© 2003-2007 Marie Lebert (texte de présentation)