NEF (Net des études françaises) - Dossiers du NEF

La Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH, France) [français] /
The Digital Library for Disabled Persons (BnH, France) [English]


La Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH)

par Marie Lebert, octobre 2007

En quelques mots

La Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH) est un projet vraiment novateur par rapport aux modèles existants. Pour la première fois, on parle d'un service public proposant un accès adapté à l'édition. Ce projet est lancé à l’initiative de la ville de Boulogne-Billancourt (région parisienne) et sous l'égide d'Alain Patez, bibliothécaire numérique chargé de mission pour la BnH. Suite à une phase expérimentale conduite entre janvier 2006 et septembre 2007, la bibliothèque est désormais ouverte à toute personne en situation de handicap, quel que soit son handicap - permanent ou temporaire - et quel que soit son lieu géographique, en France métropolitaine dans un premier temps. La vocation de la BnH est de fonctionner comme une bibliothèque publique, en achetant des livres récents - dans ce cas des livres numériques: fiction, documentaires, best-sellers, etc. - pour les mettre à la disposition de ses lecteurs, avec plusieurs formats possibles. Son principe est de faciliter l’accès de tous à partir d’un matériel de base (ordinateur de bureau, ordinateur portable, assistant personnel, smartphone, etc.), en utilisant des logiciels de lecture gratuits et en respectant les droits des auteurs et des éditeurs. La plateforme technique de la BnH est gérée par la société Numilog, spécialisée dans la distribution de livres numériques.

Un projet d'étude et de recherche

Entre janvier 2006 et septembre 2007, la BnH est d'abord un projet d'étude et de recherche consistant à proposer un service de prêt de livres numériques et de livres audio téléchargeables et chronodégradables (durée de validité limitée dans le temps) à un panel de lecteurs handicapés. Le prêt est de trois livres pour une durée de trois semaines. Il s'agit d'un "projet à vocation nationale", explique Alain Patez en juin 2007. "La BnH repose sur la conviction que l'édition numérique est le moyen d'accès à l'information et à la culture le mieux adapté aux personnes en situation de handicap. L'objectif de la BnH est de permettre à toute personne confrontée à un handicap de télécharger à distance des livres numériques. Ces documents sont commercialisés dans le public, donc non libres de droit de reproduction." Qu'est-ce exactement qu'une bibliothèque numérique destinée aux personnes handicapées? "Il faut lever une ambiguïté: le livre numérique n'est pas de l'édition adaptée - braille, gros caractères... - mais fournit un accès adapté à l'édition: il nécessite en effet une médiation technique. C'est en particulier une orthèse de lecture pour certains types de handicap: l’accès au texte imprimé est limité pour la manipulation dans le cas de handicaps moteurs très lourds, tels les locked-in syndrome; ces difficultés sont supprimées avec la fonction de défilement automatique du texte par exemple."

Les expériences passées

Comment la BnH voit-elle le jour? Alain Patez est responsable des éditions numériques à la Médiathèque Landowski de Boulogne-Billancourt depuis juin 2000. Les débuts de la BnH sont précédés de deux expériences. Première expérience, un service de prêt de tablettes de lecture Cybook qui débute en février 2002 au sein de la Médiathèque Landowski. Le public intéressé s’avère être de grands lecteurs - plutôt âgés - et des lecteurs malvoyants. Mais la société Cytale, qui développe et commercialise le Cybook, cesse ses activités quelques mois plus tard. Deuxième expérience, suite à un partenariat avec la société Mobipocket, spécialisée dans la lecture et la distribution sécurisée de livres numériques, la Bibliothèque numérique Landowski (BnL) ouvre en février 2003 un service de prêt de livres d'une durée de deux semaines. Cette bibliothèque comprend 1.100 titres, qui sont essentiellement des oeuvres de fiction (65% de livres en français, 30% en anglais, 5% en allemand et en espagnol). En 2003, la BnL passe un partenariat avec l’Association du locked-in syndrome (ALIS) - qui regroupe des personnes tétraplégiques et muettes communiquant uniquement par clignement de paupières - pour que les malades de l’association puissent avoir accès à la bibliothèque numérique. De ce partenariat émerge l’idée d’une bibliothèque à vocation nationale pour les personnes handicapées. La BnL totalise 256 lecteurs et 1.020 emprunts pour l’année 2005.

Les débuts

Début 2005, un groupe est constitué avec des représentants de la ville de Boulogne-Billancourt, l’Association du locked-in syndrome (ALIS), l’Association française contre les myopathies (AFM), l’Association des paralysés de France (APF) et la Mission handicap de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). En mai 2005, ce groupe décide de développer une bibliothèque numérique pour le handicap. Après approbation à l’unanimité par le conseil municipal de Boulogne-Billancourt en septembre 2005, la BnH est lancée en janvier 2006. Le comité de pilotage est composé des associations ci-dessus, auxquelles s’ajoutent l’Association Valentin Haüy (AVH), le Groupement pour l’insertion des personnes handicapées physiques (GIHP) et l’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales (UNAPEI). Le financement des livres est pris en charge par la ville de Boulogne-Billancourt et l'Association française contre les myopathies (AFM). L'AFM finance aussi l'étude sur la lecture numérique - dénommée ELUPHA: Etude de la lecture numérique pour les personnes handicapées -, qui étudie la manière dont les lecteurs utilisent la bibliothèque dans leur cadre de vie et les éléments à améliorer. L'AFM finance également le site de la bibliothèque au regard des différents critères d’accessibilité.

Numilog

En 2006, lors de sa première année de fonctionnement à titre expérimental, la bibliothèque compte 400 lecteurs, 971 titres (60% fiction et 40% documentaires) et 1.500 prêts. Le prêt est de trois livres pour une durée de trois semaines. Les personnes inscrites sont pour moitié des handicapés moteurs et pour moitié des handicapés visuels. Chaque livre est disponible en cinq exemplaires numériques (permettant cinq accès simultanés) et dix exemplaires audio (permettant dix accès simultanés). La plateforme technique de la BnH est entièrement gérée par la société Numilog, spécialisée dans la distribution de livres numériques, qui gère aussi la plus grande librairie en ligne francophone. Denis Zwirn, président de Numilog, explique en juin 2007: "Numilog, en tant que principal diffuseur français de livres numériques, fournit à la BnH sa plateforme technique - permettant de gérer le prêt des livres depuis un site dédié et adapté aux personnes non voyantes - et le catalogue des livres prêtés. Ces livres et audiolivres sont issus des accords passés par Numilog avec de nombreux éditeurs francophones, parmi lesquels entre autres: Gallimard, POL, Le Dilettante, Le Rocher, La Découverte, De Vive Voix, Eyrolles ou Pearson Education France. Ce projet est particulièrement important pour Numilog, tant par les services qu'il rend à des personnes atteintes de diverses formes de handicap, que par le fait qu'il démontre la valeur ajoutée apportée par le numérique à la lecture et au développement de ses accès. Il montre également la possibilité de proposer des modèles techniques et économiques adaptés aux personnes handicapées et satisfaisant les éditeurs, dont les droits sont parfaitement respectés au sein de cette bibliothèque numérique."

Divers formats

Les livres de la BnH [voir la recherche simple et la recherche avancée] sont disponibles en trois formats: PDF, PRC et WMA. Le format PDF (portable document format) peut être lu avec JAWS (job access with speech, version 5 et suivantes), un logiciel de lecture d’écran pour plateforme Windows utilisé par 80% des personnes aveugles. Le format PRC (Palm resource) permet la lecture sur assistant personnel (PDA) et sur smartphone. Pour ces deux formats, l'usager peut faire défiler le texte automatiquement – il n’est donc plus dépendant d’un tiers pour tourner les pages - et il peut agrandir la taille des caractères. De plus, ces livres sont lisibles sur n'importe quel appareil du marché. Les livres audio sont au format WMA (Windows media audio), lisible sur les logiciels Windows Media et Real Player, tout comme sur baladeur WMA. Ces livres sont lus par des comédiens et parfois par l'auteur lui-même, et non pas par une synthèse vocale. Ce sont ceux qu'on trouve sous forme de CD dans les librairies.

Pas d'édition adaptée

Le livre numérique n’est pas de l’édition adaptée qui, elle, produit des livres imprimés en braille, en gros caractères, etc., après l'obtention par certains organismes de fichiers numériques à titre gratuit auprès des éditeurs. Pourquoi cette gratuité? Le caractère non marchand du droit à l'édition adaptée est inscrit dans la loi DADVSI (loi du 1er août 2006 sur le droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information). Alain Patez s'interroge sur la pertinence du modèle consistant à aller demander des livres numériques gratuits aux éditeurs pour "aider" les handicapés. "Ce qui doit être éventuellement gratuit, c’est l’accès des handicapés à la lecture, d’où l’idée qui me tient à coeur d’un service public de lecture numérique." Selon lui, ce qui se passe en amont - le modèle qui régit les échanges entre les éditeurs ou distributeurs d'une part et les bibliothèques physiques ou virtuelles d'autre part - concerne les bibliothécaires et non les lecteurs. Comme précisé par Philippe Denormandie (Mission Handicap, Assistance publique – Hôpitaux de Paris) lors de la réunion interministérielle et interassociative organisée à Boulogne-Billancourt en 2006: "Je pense que le vrai message, c’est d’expliquer que le projet BnH ce n’est pas du bénévolat, un truc gratuit pour handicapés, une espèce de sous-groupe qui aurait besoin d’obtenir des livres gratuitement. Cette bibliothèque proposera un accès comme dans une bibliothèque traditionnelle avec une inscription, des droits et des devoirs pour le lecteur, une rémunération pour les éditeurs."

Une bibliothèque standard

Pour résumer, la BnH se veut une bibliothèque standard, à savoir un service public avec un abonnement payant (entre 8 et 15 euros par an à titre individuel) et avec un accès adapté aux collections. Les livres numériques de cette bibliothèque peuvent être lus sur tout appareil disponible sur le marché, et non pas sur des appareils adaptés coûtant des milliers d'euros (entre 6.595 et 11.910 euros pour les blocs-notes braille de la société Eurobraille), avec retraitement des livres (imprimés ou numériques) par des services de transcription spécialisés pour un coût unitaire élevé (qui serait de 100 à 200 euros en France et dans la Francophonie), le tout alimentant un marché fort lucratif. Au lieu de financer tous ces appareils adaptés et livres adaptés, il semble beaucoup plus utile - et beaucoup plus économique - d'acheter des ordinateurs standard, ce qui permettrait de desservir un plus grand nombre de personnes. En novembre 2007, "un don important de l'entreprise Hewlett-Packard France va permettre à un partenaire de la BnH, l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (région parisienne), de créer le premier service de prêt de portables dans un hôpital public français. De quoi favoriser le développement de la lecture numérique en milieu hospitalier."

Des partenariats

La BnH souhaite opérer d'abord à l'échelon national, avant un développement possible à l'international. Alain Patez précise: "Je travaille au rapprochement de la BnH avec des institutions ou des organisations nationales et internationales liées à la question du handicap, de tous les handicaps. La BnH est d'abord et avant tout un projet collaboratif, partenarial, et pourrait devenir un projet 'sans frontière'. C’est notamment le cas avec la Bibliothèque nationale de France (BnF). Concrètement, et dans un premier temps, les lecteurs handicapés pourront télécharger des ouvrages de la BnH à partir des postes informatiques qui leur sont dédiés. Il est aussi envisagé qu'un lien de réciprocité soit établi avec Gallica pour permettre aux lecteurs de la BnH d'accéder directement aux oeuvres du domaine public de la BNF, et aux lecteurs de Gallica d'accéder aux oeuvres de la BnH."

Un service public national

Depuis la mi-septembre 2007, l'accès à la BnH est généralisé à toutes les personnes en situation de handicap - aveugles et malvoyants, sourds et malentendants, handicapés moteurs, handicapés psychiques et mentaux - en France métropolitaine pour le moment. Alain Patez explique: "La BnH s’adresse aux lecteurs quel que soit leur handicap, leur lieu géographique ou leur support de lecture; le handicap peut d’ailleurs être définitif ou temporaire, comme dans le cas d’une hospitalisation." Un identifiant et un mot de passe sont attribués aux lecteurs. Cinq documents sont téléchargeables pour une durée de quatre semaines. Les conditions d'inscription sont applicables à compter du 15 octobre 2007. "L’inscription est annuelle et s’effectue par courrier. Il faut adresser la photocopie d’une pièce d’identité, une attestation de handicap (carte d’invalidité, certificat d'une association, etc.), et un chèque à l’ordre du Trésor Public à l’adresse suivante: Inscriptions BnH, Bibliothèque Landowski, 28 avenue André-Morizet, 92100 Boulogne-Billancourt." Quels sont les tarifs? "L’inscription est gratuite pour les jeunes âgés de moins de 18 ans et les adultes bénéficiaires des minima sociaux. Pour les adultes, le coût annuel est fixé à 8 euros s’ils sont domiciliés à Boulogne-Billancourt ou à Sèvres (communauté du Val-de-Seine) et à 15 euros s’ils sont domiciliés hors communauté du Val-de-Seine. Les hôpitaux, les institutions d’aide à la personne et les bibliothèques sont facturés 20 euros pour cinq accès simultanés (30 euros au-delà de cinq accès simultanés) s’ils sont situés à Boulogne-Billancourt et à Sèvres, et 40 euros pour cinq accès simultanés (50 euros au-delà de cinq accès) s’ils sont situés hors communauté du Val-de-Seine."



The Digital Library for Disabled Persons (BnH, France)

by Marie Lebert, October 2007

Overview

The Digital Library for Disabled Persons (BnH: Bibliothèque Numérique pour le Handicap) is a novel project compared to other current projects. For the first time, public service offers an adapted access to books, not an access to adapted books. This project was launched by the City of Boulogne-Billancourt, located near Paris, France. The project manager is Alain Patez, who is a digital librarian at the City Library. After an experimental phase from January 2006 to September 2007, the BnH is now open to all disabled persons, whatever the handicap, permanent or temporary, and wherever they live in metropolitan France, for now. The BnH wants to operate as a public library does, i.e. to buy recent books - in this case, digital books: fiction, non-fiction, best-sellers, etc. - and make them available in various formats to its members. Its principles are to provide easy access to these books on standard hardware (desktop computers, laptop computers, PDAs, smartphones, etc.) and free software, while respecting the rights of authors and publishers. The technical platform of the BnH is run by Numilog, the main company specializing in the distribution of digital books.

An R&D Project

From January 2006 to September 2007, the BnH was launched as an R&D project for a group of disabled persons. Each member could borrow three digital books or audio books for three weeks. Alain Patez explained in June 2007: "We intend to operate on a national level. We believe that digital publishing is the best way for disabled persons to access information and culture. The BnH wants to make it possible for any disabled people to download digital books. These are not public domain books, they are copyrighted books currently available in bookstores." Just exactly what is a digital library intended for disabled persons? "We need to address some ambiguity here. We don't provide adapted books - i.e. Braille books or books in large fonts. We provide adapted access to books, with a technical mediation. For some major handicaps - for example locked-in syndrome - access to print books is nearly impossible, whereas access to digital books is easy because the text can be scrolled down automatically, for example."

Previous Experiences

Two previous projects led to the BnH. Alain Patez has been the head of the digital library at the City Library of Boulogne-Billancourt since June 2000. The first project he launched was a lending service of Cybook reading devices, which began in February 2002. This project attracted mainly older people who were avid readers, and visually impaired persons. But Cytale, the company behind the Cybook, stopped its activities a few months later. The second project was set up in partnership with Mobipocket, a company specialized in the distribution of digital books, to launch a library of digital books that members could borrow for two weeks. This digital library (BnL: Bibliothèque Numérique Landowski) had 1,100 books, mainly novels, 65% of which were in French, 30% in English and 5% in German or Spanish. In 2003, at the request of ALIS (Locked-In Syndrome Association / Association du Locked-In Syndrome), the BnL set up a partnership with the association for ALIS members to be able to access the library. This partnership was the seed for a national digital library for disabled persons. In 2005, the BnL had 256 members who borrowed 1,020 books.

The Beginnings

In early 2005, Alain Patez created a working group including representatives of the City of Boulogne-Billancourt, ALIS (Locked-in Syndrome Association / Association du Locked-In Syndrome), AFM (French Association against Muscular Dystrophy / Association Française contre les Myopathies), APF (Association of Paralyzed Persons in France / Association des Paralysés de France) and AP-HP (Mission for the Disabled at NHS Hospitals in Paris / Mission Handicap de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris). In May 2005, the working group decided to develop a digital library for disabled persons. In September 2005, this decision was unanimously approved by the City Council of Boulogne-Billancourt. In January 2006, the BnH was launched under the supervision of a steering committee including the associations mentioned above, joined by three other associations: AVH (Valentin Haüy Association / Association Valentin Haüy), GIHP (Group for the Insertion of Physically Disabled Persons / Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées Physiques) and UNAPEI (National Union of Associations of Parents and Friends of Mentally Disabled Persons / Union Nationale des Associations de Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales). The digital books are bought by the City of Boulogne-Billancourt and the AFM (French Association against Muscular Dystrophy / Association Française contre les Myopathies). The AFM sponsors a study named ELUPHA (Study of Digital Reading for Disabled Persons / Etude de la Lecture Numérique pour les Personnes Handicapées), which studies the way members use the library in their own environment and the elements which could be improved. The AFM also sponsors the library website regarding all accessibility criteria.

Numilog

In 2006, during its first experimental year, the library had 400 users and 971 books (60% fiction and 40% non-fiction), with 1,500 loans. Members - half of them physically handicapped and half of them mentally handicapped - could borrow three books for three weeks. Each book is available in five digital copies (i.e. can be accessed simultaneously by five persons) and ten audio book copies (i.e. can be accessed simultaneously by ten persons). The technical platform of the BnH is run by Numilog, a company specialized in the distribution of digital books, which also runs the largest French-speaking online bookstore. Denis Zwirn, president of Numilog, explained in June 2007: "As the main French-speaking aggregator of digital books, Numilog runs both the technical platform of the BnH - for it to be able to lend books to disabled people - and the catalog of digital books. These books and audio books are the results of partnerships set by Numilog with a number of French-speaking publishers, including Gallimard, POL, Le Dilettante, Le Rocher, La Découverte, De Vive Voix, Eyrolles or Pearson Education France. The BnH project is particularly important for Numilog, on the one hand because it offers a real service to people with various disabilities, on the other hand because it shows the added value brought by digital technology to reading and to a better access to reading. It also demonstrates the ability to offer technical and economic models that are both adapted to disabled people and suitable for publishers, whose rights are fully respected within this digital library."

Various Formats

The books [please see the simple search (catalogue) and the advanced search (recherche avancée)] are available in three formats: PDF, PRC and WMA. PDF (Portable Document Format) can be read with JAWS (Job Access With Speech, version 5), a popular screen reader for Windows used by 80% of blind people. PRC (Palm Resource) is intended for PDAs and smartphones. For both formats, the library user can scroll down the book automatically - unlike a print book, there is no need for outside help - and can also choose a larger character font to read the text. The books can be read on any electronic device: desktop computers, laptop computers, PDAs or smartphones. The audio books are available in WMA (Windows Media Audio), to be listened to on a computer using Windows Media and Real Player, and on any WMA portable device. These books are read by actors, and sometimes even the authors, not by text-to-speech software. The same books can be found on CDs in bookstores.

No Adapted Publishing

This library has nothing to do with adapted publishing - books in Braille, books in large fonts, etc. - produced by a few organizations after getting free digital files of copyrighted books from publishers. Why free? The non-commercial right to adapted publishing is stated in the recent French Copyright Law, dated August 2006 and called DADVSI Law (Law on Copyright and Related Rights in the Information Society / Loi sur le Droit d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l'Information). Alain Patez doesn't see the need for some organizations to request digital files for free to "help" disabled people. "What should be free is the access of disabled persons to reading, hence a public service of digital reading. The business model between publishers and aggregators on the one hand, and physical or digital libraries on the other hand, is the work of librarians." Members want to read current books, and not only public domain books, like in the past. They have the right to get as wide a choice as non disabled persons.

A Standard Library

To summarize, the BnH wants to be a standard public library, with a subscription (from 8 euros [US$11] to 15 euros [US$21] per year) and with an adapted access to digital books, not an access to adapted books. The digital books can be read on any electronic device. There is no need for very costly devices such as Braille displays (which are sold between 6.595 euros [US$9,324] and 11.910 euros [US$16,837] in Europe by the company Eurobraille) or rather expensive ones such as portable Braille devices, with a comfortable if not excessive margin for the selling company, and the need to ask for public funding to buy them. This is a very lucrative market, which also applies to a lesser extent to adapted books. Adapted books - both print and digital - are prepared by specialized transcription services located in France and French-speaking countries, for an estimated cost of 100 to 200 euros [US$141 to $283] per book. Instead of adapted devices and adapted books, it seems much more useful - and much cheaper - to buy laptop computers that can be used by a number of people. In November 2007, "a significant grant from the company Hewlett-Packard France will make it possible for a partner of the BnH, the Raymond-Poincaré Hospital in Garches (near Paris), to create the first lending service of laptop computers in a French public hospital. This will be a major step towards developing digital reading in hospitals."

Partnerships

During the coming months and years, Alain Patez would like to set up a number of partnerships with national and international organizations working in the field of the handicap, for any handicap. He wants the BnH to be a collaborative project, and possibly without borders. "The first partnership was created with the French National Library (BnF: Bibliothèque Nationale de France). Disabled readers will be able to download books from the BnH on computers that are dedicated to them in the National Library. A reciprocal link is also planned to allow BnH members to directly access public domain books from the BnF, and to allow Gallica users to access books from the BnH."

A Public Service

As of October 15, 2007, the BnH is open to any disabled person - blind or visually impaired, deaf or hearing impaired, physically or mentally handicapped - living in any location (in metropolitan France for now), to read books on any device. The handicap can be permanent or temporary, such as a stay in a hospital. After submitting a written proof of disability (disability card, attestation from participating association, etc.), members pay a subscription fee of 8 euros [US$11] per year if they live in the same region, or 15 euros [US$21] per year if they live in another region. The subscription is free for people under 18, and for persons who live with less than the minimal income. For people who live in an institution, the subscription fee is paid by the institution: 20 euros [US$28] (standard use) or 30 euros [US$42] (extensive use) if the institution is in the same region, and 40 euros [US$57] (standard use) or 50 euros [US$71] (extensive use) if the institution is in another region.



This bilingual article was published in October 2007 by the NEF (Net des Etudes Françaises / Net of French Studies), University of Toronto, Canada. Marie Lebert is a researcher and writer specializing in digital technology relating to books, other media and languages. With many thanks to Michael Hart, founder of Project Gutenberg, who kindly proofread the English version.


[Dossiers du NEF] / [NEF]


© 2007 Marie Lebert, Alain Patez, Denis Zwirn. Tous droits réservés / All rights reserved.